OMPE | Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement | Email : contact@ompe.org | Tel : +33 (0)4.92.02.33.55

Le blog de l'OMPE

Ensemble sauvons notre planète
25
Juin

Des abeilles de plus en plus menacées

La situation des abeilles dans le monde est aujourd’hui plus que préoccupante. Et tous les scientifiques, spécialistes, ONG’s environnementales et apiculteurs le confirment : en plus d’être déjà en déclin, les colonies d’abeilles sont de plus en plus attaquées de toute part : pesticides, sécheresse, pollution… Les causes de décès ne s’arrêtent pas là et affectent un peu plus chaque jour ces insectes qui nous sont si indispensables.

abeilles-extinction

Une situation mondiale préoccupante

Depuis 2016, les abeilles sont officiellement classées parmi les espèces en voie de disparition. Peut-être est-il temps de faire quelques pas en arrière pour mieux se rafraîchir les idées… En 1988, les États-Unis comptaient 5 millions de ruches, dont près de la moitié à disparu en seulement 27 ans (42,1% des colonies d’abeilles). Et les projections pour cette année 2017 sont loin d’être encourageantes ! D’autant plus que les abeilles disparaissent partout en Europe et dans le monde :

  • en France, leur taux de mortalité est de 30% en moyenne (contre 5% dans les années 1990) ;

  • en Italie, en 2008,  65% des abeilles étaient mortes dans l’année ;

  • en Allemagne, la population d’abeilles à chuté de 25 % ;

  • en Espagne, un taux de mortalité des abeilles de 40 % a été mesuré.

Et même si la plupart d’entre nous savent que ces pollinisateurs sont importants pour la biodiversité, nous n’imaginons à quel point leur extinction peut être désastreuse au niveau environnemental, sociétal et économique. Ainsi, si les abeilles venaient à disparaître :

  • 1/3 de ce que nous mangeons n’existerait plus et les cultures fruitières, légumières, oléagineuses et protéagineuses, de fruits à coques, d’épices, de café et de cacao seraient affectées ;

  • la crise alimentaire mondiale serait aggravée par la diminution de la production agricole mondiale et l’augmentation des prix de l’alimentation ;

abeilles-disparition

  • les équilibres de la biodiversité seraient bouleversés et certains chercheurs prédisent un effet « boule de neige » sur les autres espèces, végétales et animales ;

  • le monde devra « remplacer » le travail des abeilles pour 265 milliards d’euros par an et 22 milliards pour l’Europe.

La production de miel suit le même chemin puisqu’elle a été divisée de moitié entre 1995 et aujourd’hui, l’année 2016 étant la pire de l’histoire avec moins de 10000 tonnes de miel seulement.

Pourquoi les abeilles disparaissent-elles ?

Mais pourquoi les abeilles connaissent-elles un tel sort et quelles sont les causes de leur disparition si massive ? Depuis plusieurs années, l’OMPE et les ONG’s environnementales s’insurgent contre l’utilisation massive de pesticides. Près de 57 pesticides sont ainsi connus de tous, y compris des gouvernements, comme étant des poisons pour les colonies d’abeilles soit en agissant sur leur système nerveux soit en affaiblissant leur système immunitaire, les rendant beaucoup plus faibles face aux virus et maladies. Mais, même si les pesticides utilisés en agriculture sont les plus meurtriers pour les abeilles, ils ne sont pas les seuls responsables de leur déclin. Ainsi, ces dernières années, de nouveaux facteurs ont fragilisé la situation déjà alarmante des abeilles :

  • la sécheresse et l’augmentation des températures impactent la vitalité des colonies (baisse des pondaisons, vieillissement prématuré…) et les fleurs se font plus rares ;

  • les feux de forêts bouleversent la flore et ravagent des milliers de ruches chaque année ;

  • la pollution de l’air : des études ont prouvé que les émissions de diesel, en particulier de dioxyde d’azote, empêchent les butineuses de sentir les fleurs ;

abeilles-declin-environnement

  • la vitesse des machines agricoles laisse de moins en moins de chance aux abeilles de s’échapper à temps…

  • les frelons asiatiques : ils s’attaquent aux abeilles domestiques et nombreux sont les apiculteurs qui s’inquiètent de plus en plus de leur présence autour des ruchers ;

  • l’apparition de nouvelles maladies : nombreuses sont les maladies qui déciment les populations d’abeille. Mais une étude vient de mettre en évidence un nouveau virus qui déforme les ailes et perturbe le butinage des abeilles.

Leave a Reply

Vous faites un don à : Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement

Combien voudriez-vous donner?
10€ 20€ 30€
Aimeriez-vous faire des dons réguliers ? Je voudrais faire un don : .
Combien de fois voulez-vous que cela se reproduise? (Y compris ce paiement) *
Prénom *
Nom *
Email *
Téléphone
Adresse
Note complémentaire
Loading...