OMPE | Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement | Email : contact@ompe.org | Tel : +33 (0)4.92.02.33.55

Le blog de l'OMPE

Ensemble sauvons notre planète
23
Août

Marée rouge : la faune aquatique en danger

Vous connaissez certainement les marées noires ou encore les marées vertes dont la prolifération d’algues marines touche les côtes bretonnes chaque année. Mais, à l’heure actuelle, un autre type de marée sème l’inquiétude à tel point que la Floride a déclenché l’état d’urgence le 13 août 2018. La marée rouge n’est pas un phénomène nouveau et sévit depuis longtemps sur les côtes du monde entier : en 2005, sur les côtes du Salvador et du Guatemala, en 2006 en Australie ou encore en 2016 au Chili. Déjà touchée en 2013, la Floride affronte actuellement l’une des marées rouges les plus importantes de son histoire.

maree-rouge-ompe

Marée rouge : pourquoi et comment ?

Comme la marée verte, la marée rouge se traduit par une une prolifération très rapide de micro-organismes et de micro-algues. C’est cette efflorescence algale qui donne à l’eau sa couleur caractéristique « rouge sang ». La marée rouge est considérée comme un phénomène naturel apparaissant à proximité des côtes lorsque les conditions de nutriments, de lumière et de température sont réunis. D’autres facteurs externes, comme les courants marins, favorisent également la prolifération de micro-organismes. Mais en quoi ce phénomène pose t-il problème ?

Lors d’une marée rouge, on dénombre plus de 300 espèces de dinoflagellés, des organismes végétaux aquatiques unicellulaires dont les plus connus sont Karenia brevisNoctiluca scintillans ou encore Alexandrium excavatum. Ces dernières présentent une toxicité importante en raison des brévétoxines qu’elles produisent et libèrent dans l’eau. Lorsque les conditions ci-dessus sont favorables, la présence de Karenia brevis peut s’étendre sur 1000 km² et persister plusieurs mois ! Comme ce fût le cas en 2013, les côtes de la Floride sont actuellement touchées par une prolifération de micro-algues toxiques : la pire concentration de Karenia brevis depuis 10 ans ! Mais à quel point cette algue affecte-t’elle les humains, les poissons, les oiseaux et mammifères marins ?

maree-rouge-ompe

La marée rouge impacte aussi bien les animaux que les humains

Rien qu’au mois d’août, les autorités de Floride ont ramassé plus de 100 tonnes d’animaux marins, retrouvés morts et échoués sur les plages. Les tortues marines, les lamantins et les dauphins semblent être les espèces les plus touchées par cette nouvelle marée rouge. Les neurotoxines libérées par Karenia brevis sont dangereuses lorsqu’elles sont respirées ou encore lorsqu’elles sont consommées à travers des poissons ou des algues infectés. Avec près de 320 km de côtes touchés, des tonnes de poissons retrouvés et la fuite des touristes, les autorités ont décrété l’état d’urgence en Floride, le 13 août 2018. Une situation qui semble d’autant plus critique que la marée rouge affecte également les humains. Vertiges, diarrhée, nausée, douleurs abdominales… sont autant de symptômes causés par une ingestion de brévétoxine.

Cette nouvelle marée rouge est donc plus que préoccupante et présage d’une multiplication de ce genre de phénomène dans les années à venir. Selon le biologiste Larry Brand, l’algue est 10 fois plus abondante aujourd’hui qu’il y a 50 ans. En cause : la multiplication des productions agricoles sur les bandes littorales, le développement de l’agriculture industrielle et le mauvais traitement des déchets.

maree-rouge-floride

Leave a Reply

Vous faites un don à : Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement

Combien voudriez-vous donner?
10€ 20€ 30€
Aimeriez-vous faire des dons réguliers ? Je voudrais faire un don : .
Combien de fois voulez-vous que cela se reproduise? (Y compris ce paiement) *
Prénom *
Nom *
Email *
Téléphone
Adresse
Note complémentaire
Loading...