OMPE | Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement | Email : contact@ompe.org | Tel : +33 (0)4.92.02.33.55

Le réchauffement climatique

réchauffement climatique ompe ours polaire

Le terme « réchauffement climatique » désigne le phénomène d’augmentation progressive des températures de l’atmosphère et des océans de la Terre mesurées à l’heure actuelle, en plus de son augmentation continue prévue dans le futur.
Personne ne remet en cause l’augmentation de la température globale, qui génère toujours des controverses quant à son origine et ses raisons. Pourtant, une grande partie de la communauté scientifique considère à 90 % que le réchauffement climatique est du à l’augmentation des concentrations de gaz à effet de serre générés par les activités humaines, y compris la déforestation et les combustibles fossiles tels que le pétrole et le charbon…

météo réchauffement climatique

Le constat : ça chauffe pour la planète !

Si l’on étudie le graphique des températures de la surface de la Terre au cours des 100 dernières années, on observe une augmentation d’environ 0,8 °C, principalement visible au cours des 30 dernières années. Les projections à partir de modèles climatiques ont été résumées lors du quatrième rapport du GIEC en 2007. Elles indiquent que la température mondiale continuera probablement d’augmenter au cours du XXIème siècle. Une augmentation comprise entre 1,1 °C et 2.9 °C, pour le scénario le plus optimiste, et entre 2.4 °C et 6.4 °C si les émissions sont plus élevées.
La température terrestre mondiale se réchauffe depuis 1880. Une grande partie du réchauffement climatique a eu lieu à partir de 1970, et les 10 années les plus chaudes ont été enregistrées au cours des 12 dernières années.

La montée en température devrait être supérieure au niveau des pôles, en particulier dans l’Arctique, où le recul des glaciers est largement observé. Mais ce n’est pas la seule preuve que nous sommes en train de vivre un réchauffement climatique rapide…

L’élévation du niveau de la mer

Le niveau global de la mer a augmenté de 17 centimètres au cours du XXe siècle. L’élévation durant la dernière décennie est presque deux fois supérieure à celle du siècle dernier…

augmentation niveau de la mer

Le réchauffement des océans

Les 700 premiers mètres des océans montrent une augmentation de 0,302 degrés Fahrenheit depuis 1969.

réchauffement des océans

La diminution des glaciers

Les plaques de glace du Groenland et de l’Antarctique diminuent, tout comme l’étendue et l’épaisseur de la banquise, et le phénomène va en s’accélérant…

Le recul des glaciers est visible dans le monde entier, :

  • dans les Alpes,
  • dans l’Himalaya,
  • dans les Andes,
  • en Alaska,
  • en Afrique…

fonte des glaces

Les événements météorologiques extrêmes

Les situations de chaleur extrême ont augmenté tandis que les périodes de froid ont diminué depuis 1950. Sans compter les violentes tempêtes, les inondations…

inondations réchauffement climatique

Réchauffement climatique : l’Homme en cause…

La température moyenne de la planète dépend d’un processus atmosphérique délicat, basé sur l’équilibre de certains composés gazeux. L’augmentation significative de l’un de ces gaz dans l’atmosphère conduirait à un changement significatif dans l’équilibre climatique et donc de la température de la planète. Mais quelles sont les origines d’un tel phénomène ?

L’effet de serre

Pour beaucoup, l’effet de serre est un concept nouveau voire inconnu, mais les scientifiques, toutes disciplines confondues, ont commencé à l’étudier dès les années 1800.
L’effet de serre est un processus de changement thermique ou d’augmentation de la température sur la planète produit par le flux de rayonnement solaire à travers notre atmosphère.
En règle générale, ce type de radiation traverse l’atmosphère et atteint la terre où il libère une certaine quantité d’énergie qui, à son tour, génère de la chaleur. Ce même rayonnement retourne dans l’atmosphère pour se perdre dans l’espace. Ce processus maintient la température moyenne de la planète et est un phénomène naturel nécessaire.

Cependant, avec l’accumulation des différents types de gaz (CO2, H2O, CH4, O3, CFC, NOx…), connus comme gaz à effet de serre, ce procédé d’entrée et de sortie du rayonnement solaire est modifié. L’activité humaine a contribué de manière significative à cette augmentation de l’effet de serre, notamment dans l’industrie, l’agriculture et au cours de l’expansion des centres urbains par le biais de la déforestation.

agriculture réchauffement climatique

Les combustibles fossiles

Les combustibles fossiles sont ceux qui résultent de la décomposition de matière organique pendant des milliers d’années, et dont la combustion génère de grandes quantités d’énergie. Ce sont principalement :

  • l’huile et tous ses dérivés (essence, gazole, diesel, kérosène)
  • le charbon
  • le gaz naturel (principalement du méthane)
  • le gaz liquide de pétrole (propane, butane).

Ces combustibles sont la pierre angulaire du développement de l’activité humaine. Cependant, ce développement a un coût car l’utilisation de ces carburants libère de grandes émissions de gaz à effet de serre, principalement du CO2 et du CH4.

gaz à effet de serre

La déforestation

L’exploitation forestière intensive et le brûlage de grandes zones forestières ont eux aussi largement contribué à l’accumulation des gaz à effet de serre, et donc au réchauffement climatique.

Les forêts tropicales et autres zones boisées agissent comme un immense purificateur d’air pour notre planète. Grâce à la lumière du soleil, les plantes absorbent le dioxyde de carbone de l’atmosphère et émettent de l’oxygène, aidant ainsi à réguler la température de la planète. Mais l’augmentation des zones urbaines, l’agriculture et l’élevage, ont conduit à la destruction de ces zones forestières…

déforestation réchauffement climatique

Réchauffement climatique : des conséquences dramatiques à venir

L’augmentation des températures entraîne des changements déjà observés dans le monde entier :

  • élévation du niveau de la mer,
  • structure et quantité de précipitations,
  • expansion des déserts subtropicaux…

Si nous ne parvenons pas à contrôler les émissions de gaz à effet de serre rapidement et si leur niveau double par rapport au niveau constaté avant la révolution industrielle, la situation empirera :

  • Une planète de plus en plus chaude, surtout la nuit et au cours des hivers.
    Cela aura une incidence à la fois positive et négative dans certains domaines comme le tourisme notamment. De manière générale, ce réchauffement aura un impact négatif sur la production agricole et provoquera l’augmentation de la mortalité par des vagues de chaleur extrêmes et de sécheresse…
  • Le niveau des mers toujours plus élevé…
    La dernière fois que la température de la Terre était 3 °C supérieure à la température moyenne actuelle, la mer comptait 6 m de plus que le niveau actuel. À ce rythme-là, des terres comme les Maldives disparaîtront de la surface du globe, englouties par les eaux…
  • Une météo déboussolée avec un cycle de sécheresse plus intense et des inondations plus prononcées
    Les phénomènes météorologiques extrêmes deviendront plus fréquents. Cela aura une incidence sur la disponibilité en eau potable de nombreuses régions du monde.
  • Les écosystèmes soumis à un stress important
    De nombreuses espèces, en particulier dans les zones polaires, dans les montagnes et sous les tropiques, doivent adapter leur mode de vie. Mais pourront-elles le faire ? La liste des animaux en voie de disparition ou menacées d’extinction va s’allonger…

réchauffement climatique menaces sur les écosystèmes

Les projets et solutions de l’OMPE : comment lutter contre le réchauffement climatique ?

La Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), signée lors du Sommet mondial en 1992 par 162 gouvernements, s’était spécifiquement penchée sur le problème.
L’objectif principal de la convention était de parvenir à une stabilisation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. La Convention exigeait que tous les pays ayant signé le traité réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre pour atteindre les niveaux de 1990 d’ici 2000…
Plus récemment, en 2015, la COP21 a permis de conclure un accord engageant 195 Eétats pour permettre de stabiliser le réchauffement climatique « nettement en dessous » de 2°C d’ici à 2100.

  • Au Royaume-Uni, un programme vise à atteindre cet objectif par la promotion d’une utilisation efficace de l’énergie, un moyen de réduire la production de dioxyde de carbone dans tous les secteurs
  • Le développement des énergies renouvelables : énergie solaire (thermique ou photovoltaïque), énergie éolienne, énergie hydraulique (marées, courants sous-marins, énergie thermique des océans, vagues, cours d’eau…) et énergie géothermique.
  • La biomasse et les matières organiques (bois, plantes, excréments d’animaux…) peuvent être converties en source d’énergie.

Toutes les mesures ne seront efficaces que si les gouvernements œuvrent vraiment en ce sens, sans céder à la pression des lobbying puissants… Et si chacun d’entre nous à son échelle prend conscience de la portée de ses actes au quotidien…

solutions réchauffement climatique

Leave a Reply

Vous faites un don à : Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement

Combien voudriez-vous donner?
10€ 20€ 30€
Aimeriez-vous faire des dons réguliers ? Je voudrais faire un don : .
Combien de fois voulez-vous que cela se reproduise? (Y compris ce paiement) *
Prénom *
Nom *
Email *
Téléphone
Adresse
Note complémentaire
Loading...