OMPE | Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement | Email : contact@ompe.org | Tel : +33 (0)4.92.02.33.55

Le blog de l'OMPE

Ensemble sauvons notre planète
01
Déc

Un nouveau nuage radioactif touche l’Europe

Fin Septembre 2017, la France et d’autres pays européens ont enregistré des taux anormaux d’éléments radioactifs dans l’atmosphère, dont du ruthénium 106. Si les autorités se veulent rassurantes, les populations sont tout de même en droit de s’inquiéter d’autant plus que le précédent pic de radiation n’est pas si loin (Janvier 2017). État des lieux et analyse de cet événement radioactif mystérieux

episode-radioactif-france-europe

Un nuage radioactif a plané sur l’Europe

C’est à partir du 29 Septembre 2017, dans près de 14 pays européens, que l’histoire d’un nouveau nuage radioactif commence. Ainsi, pendant près de 17 jours, un nuage radioactif composé, entre autres, de ruthénium 106, aurait plané sur la France. Un événement similaire a celui qui s’était produit en Janvier 2017 et auquel l’OMPE avait réagit dans un précédent article (« Un mystérieux pic de radiation touche l’Europe »). Mais que s’est-il passé exactement ?

De Septembre à Octobre 2017, l’Europe de l’Ouest a enregistré de mystérieux taux de ruthénium 106 dans les aérosols de l’atmosphère (des fines particules en suspension). Touchant d’abord la Norvège, la Suisse, l’Autriche, l’Italie, l’Allemagne puis la France, les taux de ruthénium diffèrent d’un pays à l’autre : 5 millibecquerels par mètre cube d’air en Allemagne, 7,7 micro-Bq/m3 en France… Quelques jours plus tard, après une analyse du flux d’air, le coupable semble trouvé : la radioactivité décelée serait due à une fuite Russe ! Comme en Janvier 2017… Les cartes indiquent en effet un début de pollution au ruthénium-106 quelque part « entre la Volga et l’Oural », où des taux entre 100 et 300 térabecquerels de ruthénium 106 ont été enregistrés fin septembre.

Mise à jour du 25/11/2017

Au moment de la rédaction de notre article, la Russie niait toujours toute responsabilité et réfutait une quelconque fuite radioactive dans son parc nucléaire. Le 20/11/2017, l’agence russe de météorologie a reconnu avoir détecté une pollution radioactive à un taux “extrêmement élevé” sur son territoire. Pour autant, la Russie ne joue pas franc jeu…

En effet, l’industrie nucléaire russe (le géant Rosatom) nie toujours son implication, rendant cette situation pour le moins ambiguë. Pour l’heure, une commission scientifique (russe) doit prochainement enquêter sur l’origine de la pollution radioactive qui a touché l’Europe.

nuage-radiocatif-europe

Faut-il s’inquiéter de la situation ?

Si le nom de ruthénium 106 ne vous dit pas grand-chose, c’est parce qu’il n’a pas encore fait beaucoup parler de lui. Jusqu’ici, et ce depuis l’incident de Janvier 2017, c’est l’iode-131, une autre particule radioactive, qui était tristement sur le devant de la scène. Pourtant, au vu des caractéristiques du ruthénium 106, il y a aussi de quoi s’inquiéter : de plus en plus présent dans l’environnement, cet élément artificiel attaque la peau humaine et est suspecté d’être cancérigène ! Concernant son impact environnemental, il est capable de s’accumuler dans les os des animaux et d’être facilement absorbé par différentes espèces (escargots, invertébrés et poissons d’eau douce notamment). De plus, en retombant sur le sol et le couvert végétal, le ruthénium 106 peut provoquer une contamination durable.

Pourtant, les mesures enregistrées en Europe sont considérées comme « très faibles » par les instituts européens et, d’une manière générale, « sans conséquences tant pour la santé humaine que l’environnement ». Faut-il alors s’inquiéter de la situation ? Si les mesures en elles-mêmes semblent effectivement faibles, il ne faudrait pas oublier les précédents épisodes similaires qui semblent devenir de plus en plus nombreux. Lorsque plusieurs événements « anodins » surviennent souvent, ne finiraient-ils pas par devenir dangereux ?

episode-radioactif-europe

Leave a Reply

Vous faites un don à : Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement

Combien voudriez-vous donner?
10€ 20€ 30€
Aimeriez-vous faire des dons réguliers ? Je voudrais faire un don : .
Combien de fois voulez-vous que cela se reproduise? (Y compris ce paiement) *
Prénom *
Nom *
Email *
Téléphone
Adresse
Note complémentaire
Loading...