OMPE | Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement | Email : contact@ompe.org | Tel : +33 (0)4.92.02.33.55

Le blog de l'OMPE

Ensemble sauvons notre planète
06
Sep

Les braconniers tuent 90 éléphants en 2 mois au Botswana

Le Botswana, pays enclavé de l’Afrique australe, compte parmi les pays abritant le plus grand nombre d’éléphants. En 2015, le pays enregistrait 135 000 éléphants en liberté soit plus d’un tiers de la population d’éléphants en Afrique. Le Botswana est également considéré comme l’un des États les plus protecteurs et sévères en matière de protection de la faune et de l’environnement. Une politique qui semble payer puisque le nombre d’éléphants au Botswana a triplé en 30 ans alors qu’il chute partout ailleurs sur le continent. Mais, depuis juillet 2018, des dizaines de cadavres d’éléphants morts sont retrouvés quotidiennement, tués par balles pour leurs défenses d’ivoire.

elephants-ompe

Le pire épisode de braconnage en Afrique

Depuis juillet 2018, l’ONG Éléphants sans frontières fait un triste constat. En l’espace de 2 mois, près d’une centaine de cadavres d’éléphants ont été retrouvés, tués par balle de gros calibre et dépouillés de leurs défenses d’ivoire. C’est dans la réserve du delta de l’Okavango, dans le nord du pays, que le recensement d’éléphants tués est le plus important. L’Okavango abrite notamment la « Moremi Wildlife Reserve », une zone protégée et réserve de chasse du Botswana. Un espace précieux pour la conservation des espèces et les animaux qui y vivent. C’est pourtant près des points d’eau de cette réserve que la plupart des éléphants retrouvés ces derniers mois ont été tués. Jusqu’ici, la population d’éléphants avait été plus ou moins épargnée par les braconniers…

Le Botswana compte aujourd’hui 3 fois plus d’éléphants d’Afrique qu’il y a 30 ans. Une situation qui contraste avec le reste du continent africain où la population de pachydermes a chuté de 15 % en presque 10 ans. Mais comment le Botswana est-il parvenu à inverser la tendance et à lutter efficacement contre les braconniers ? Surtout, pourquoi la situation redevient-elle préoccupante aujourd’hui pour les éléphants d’Afrique ?

botswana-elephants-ompe

L’assouplissement de la « chasse aux braconniers »

Seretse Khama Ian Khama, ancien président de la République du Botswana de 2008 à 2018, a mis en place des politiques importantes de protection de l’environnement et de la défense de la faune sauvage du pays. Une des mesures phares : les forces de l’ordre étaient autorisés à tirer à vue sur les braconniers. La justice botswanaise est également l’une des plus sévères en matière de crimes contre l’environnement. Selon l’ONG Éléphants sans frontières, ces mesures ont été efficaces puisque, en 2014, très peu de carcasses d’éléphants ont été retrouvées et aucun de ces animaux n’ont été tués par des braconniers. En 2015, Tshekedi Khama, frère du président et ministre de l’Environnement et du Tourisme botswanais, prévenait les éventuels braconniers : « Si vous entrez dans notre pays avec une arme pour tirer sur nos ressources naturelles […] et si vous pensez en ressortir vivant, vous allez être déçu ».

Cependant, en mai 2018, Mokgweetsi Masisi fût élu nouveau président du Botswana. Parmi ses premières décisions figure le désarmement des unités anti-braconnage du Département de la faune et des parcs nationaux. Le Président n’a jamais vraiment expliqué sa décision… Pire : le gouvernement dément actuellement la découverte des 90 cadavres d’éléphants braconnés. Le gouvernement aurait-il peur d’être tenue responsable de l’augmentation du braconnage dans le pays ?

elephants-botswana-ompe

Depuis plusieurs années, l’OMPE souhaite mettre en place des “Parcs Charles Darwin“. Ce projet de grande envergure consiste à créer des parcs animaliers géants dans chaque pays du monde, soient environ 200 “Parcs Charles Darwin” composés, entre autres, d’un système anti-braconnage à sécurité renforcée.

Leave a Reply

Vous faites un don à : Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement

Combien voudriez-vous donner?
10€ 20€ 30€
Aimeriez-vous faire des dons réguliers ? Je voudrais faire un don : .
Combien de fois voulez-vous que cela se reproduise? (Y compris ce paiement) *
Prénom *
Nom *
Email *
Téléphone
Adresse
Note complémentaire
Loading...