OMPE | Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement | Email : contact@ompe.org | Tel : +33 (0)4.92.02.33.55

Le blog de l'OMPE

Ensemble sauvons notre planète
11
Jan

Un vaccin pour enrayer le déclin des abeilles ?

Un vaccin pour enrayer le déclin des abeilles : c’est la nouvelle solution proposée pour combattre les principales maladies microbiennes mortelles pour les abeilles. Le PrimeBEE, nom choisi pour ce vaccin, a été élaboré par des scientifiques finlandais dans le but d’endiguer la transmission des maladies dans la ruche. La chute des populations d’abeilles est telle que nous sommes désormais “réduits” à vacciner nos colonies… Mais le PrimeBEE peut-il réellement enrayer et apporter une réponse au déclin des abeilles ?

vaccin-abeilles

Le déclin sans fin des abeilles

Chaque année, l’OMPE publie un nouveau sujet consacré aux abeilles. En 2016, dans notre article « Temps de chien pour les abeilles, année noire pour le miel ! », nous revenions sur la pire année de l’apiculture française avec moins de 10 000 tonnes de miel produit, une météo calamiteuse qui a favorisé la prolifération des parasites et des maladies et l’utilisation massive de néonicotinoïdes par les agriculteurs. En 2017, notre article « Des abeilles de plus en plus menacées » n’était pas plus réjouissant. Pesticides, sécheresse et pollution avaient encore accentué un peu plus le déclin déjà vertigineux des abeilles. Depuis le temps que l’OMPE et d’autres ONG’s sonnent l’alarme, le gouvernement s’est tout de même décidé à interdire 5 néonicotinoïdes (la clothianidine, l’imidaclopride, le thiaméthoxame, la thiaclopride et l’acétamipride) depuis le 1er Septembre 2018. Mais des « néonicotinoïdes de nouvelle génération » sont rapidement venus remplacer ces substances interdites comme le sulfoxaflor ou le flupyradifurone. Rappelons également que des dérogations d’utilisation des néonicotinoïdes sont possibles jusqu’au 1er juillet 2020.

Parallèlement à l’utilisation de pesticides chimiques tueurs d’abeilles, les colonies sont également soumises au développement des parasites et des maladies bactériennes mortelles. Parmi elles, la loque américaine causée par la bactérie Paenibacillus larvae et présente dans le monde entier. En plus d’être mortelle, la loque américaine est surtout très contagieuse et peut décimer des colonies entières en s’attaquant au couvain. Les dégâts sont d’autant plus important que le système immunitaire des abeilles est moins performant et fragilisé par l’exposition aux pesticides.

vaccin-abeilles-loque-americaine

PrimeBEE, le premier vaccin anti-loque américaine

Jusqu’ici, les apiculteurs ne pouvaient qu’essayer de prévenir la maladie car il est impossible d’éliminer la loque américaine une fois la ruche contaminée. Mais c’était sans compter sur le développement du premier vaccin pour insectes : le PrimeBEE. Fin 2018, des chercheurs de l’université d’Helsinki (Finlande) ont mis au point un vaccin pour protéger les abeilles de la loque américaine. La formulation du vaccin est basée sur la vitellogénine, une protéine très présente chez les abeilles et qui joue un rôle sur la stimulation de leur système immunitaire. Ainsi, la vaccination de la reine améliorerait la résistance de l’organisme et la réponse immunitaire contre un agent pathogène. En effet, les insectes ne fabriquent pas d’anticorps. Cependant, les insectes les mieux protégés ont la capacité de transmettre leur immunité à la génération suivante. Ainsi, une fois la reine vaccinée par le PrimeBEE, administré via une pâte sucrée, elle pourra transmettre l’immunité à sa progéniture.

Le vaccin PrimeBEE pourrait être disponible sur le marché d’ici 5 ans. Reste à savoir s’il sera bénéfique sur les populations mondiales d’abeilles… en attendant que les gouvernements se décident à prendre des mesures concrètes.

vaccin-abeilles-primebee

Leave a Reply

Vous faites un don à : Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement

Combien voudriez-vous donner?
10€ 20€ 30€
Aimeriez-vous faire des dons réguliers ? Je voudrais faire un don : .
Combien de fois voulez-vous que cela se reproduise? (Y compris ce paiement) *
Prénom *
Nom *
Email *
Téléphone
Adresse
Note complémentaire
Loading...