OMPE | Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement | Email : contact@ompe.org | Tel : +33 (0)4.92.02.33.55

Le blog de l'OMPE

Ensemble sauvons notre planète
11
Fév

Des centrales nucléaires à hauts risques

L’événement et l’horreur de Fukushima ne sont pas si loin… Le 11 mars 2011, un séisme, déclenchant un accident nucléaire, remettait en cause l’existence des centrales nucléaires et surtout les risques qui y sont associés.

centrales-nucléaires-risques

Depuis que l’homme a accès au nucléaire, il est entré dans une ère de dangers permanents. Comme avec toute nouveauté, son utilisation est soumise à un long processus d’apprentissage. Et ce n’est que face à des catastrophes que nous réalisons véritablement (ou pas) l’ampleur de nos actes. Contrairement à d’autres inventions, l’énergie nucléaire a le pouvoir de provoquer des changements et des conséquences mondiales, marquant le monde pendant des siècles.

  • Les risques du nucléaire sur l’environnement : une catastrophe nucléaire induit une pollution du sol immédiate et une pollution environnementale, contaminant toutes les régions à proximité pendant des années. Même si l’on nous affirme haut et fort que les centrales nucléaires sont des sites ultra-sécurisés, existe-il vraiment une installation nucléaire sûre ? L’erreur humaine, un événement climatique ou encore une défaillance technique sont autant de possibilités de déclenchement d’une catastrophe nucléaire. D’un point de vue environnemental, de nombreux risques sont encore mal pris en compte, notamment au cours du traitement des matières et déchets nucléaires. Que deviennent ces substances radioactives, créées chaque jour pour produire de l’électricité (uranium, plutonium…) ? Quand elles ne peuvent être stockées dans des centres spécialisés, nombreux et saturés, les substances les plus dangereuses (c’est-à-dire celles qui mettront des milliers d’années à devenir “non toxiques”) seront tout simplement enfouies en profondeur ! C’est ainsi qu’en 2016, l’État a donné son feu vert pour la poursuite du projet de Centre industriel de stockage géologique (Cigeo) à Bure. Mais vous imaginez bien que les matières toxiques, non recyclables, ne resteront pas sagement en profondeur mais remonteront inéluctablement à la surface, avec les conséquences que nous connaissons déjà : la contamination de l’eau et des sols pendant des années et sur de larges territoires.

centrales-nucléaires-environnement

  • Les risques du nucléaire sur la santé : si les centrales nucléaires affectent l’environnement, elles jouent également un rôle dans l’augmentation des maladies dans certaines régions via les radiations. C’est ainsi qu’elle tue nos cellules, provoque cancers ou encore malformations. Peut-on parler d’une simple coïncidence entre les expériences nucléaires en Polynésie et l’augmentation exponentielle des cancers de la thyroïde chez les femmes au cours de cette même période et encore aujourd’hui ?

  • Les risques du nucléaire sur le territoire : nous nous souvenons tous de l’accident de Tchernobyl ou de celui de Fukushima, plus récent. Mais beaucoup d’autres catastrophes ont eu lieu depuis, dans les centrales nucléaires mais aussi au cours du stockage et/ou du transport des matières radioactives.

Aujourd’hui, 80% des centrales nucléaires en activité dans le monde ont plus de 20 ans. Une centrale ayant une durée de vie de 30 ans seulement, un défi de taille nous attend…Les signes sont déjà visibles depuis quelques années déjà et très récemment, fruit d’un nucléaire français vieillissant :

  • Début février 2017, la centrale nucléaire de Cattenom en Moselle (inaugurée en 1986) a dû faire face à un important incendie qui n’a, à priori, touché « aucune zone sensible de la centrale »… Une semaine plus tard, un second feu se déclare. Le Luxembourg est prêt à cofinancer lui-même la fermeture et la reconversion de la centrale de Cattenom de peur d’être « rayé de la carte » !
  • Le 09 février 2017, la centrale nucléaire de Flamanville (de 1986, elle aussi) connaît un départ de feu ainsi qu’une explosion dans une des salles des machines, provoquant l’intoxication de 5 personnes. S’il n’y aurait, à priori, aucun risque environnemental selon la Préfecture, cela n’a pas été le cas en 2014…
  • Après une tentative de redémarrage infructueuse, la centrale nucléaire du Tricastin (1980) connaît plusieurs détonations et un dégagement impressionnant de fumée. Si EDF certifiait ce jour-là qu’il n’y avait eu aucun rejet dans l’environnement, elle revient sur sa déclaration un an plus tard pour finalement avouer qu’il y a bel et bien eu des rejets radioactifs de tritium. 

Au regard de ces différents événements récents (et la liste est encore longue), la sûreté du nucléaire en France n’en devient que plus préoccupante.

vieillissement-centrales-nucléaires

Leave a Reply

Vous faites un don à : Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement

Combien voudriez-vous donner?
10€ 20€ 30€
Aimeriez-vous faire des dons réguliers ? Je voudrais faire un don : .
Combien de fois voulez-vous que cela se reproduise? (Y compris ce paiement) *
Prénom *
Nom *
Email *
Téléphone
Adresse
Note complémentaire
Loading...