OMPE | Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement | Email : contact@ompe.org | Tel : +33 (0)4.92.02.33.55

Le blog de l'OMPE

Ensemble sauvons notre planète
16
Fév

Le coût des centrales nucléaires

Si les centrales nucléaires ont un coût difficilement quantifiable en terme d’environnement et de santé publique, elles présentent cependant un coût budgétaire non des moindres. Depuis des années, elles font parties des coûts les plus exponentiels de la France. Après l’accident nucléaire de Fukushima au Japon, un large débat s’est ouvert sur la question

coût-centrale-nucléaire

Nombreuses sont les voix qui s’élèvent pour soutenir la construction de nouvelles centrales nucléaires et accepter leurs risques, la seule façon selon eux de conserver notre modèle actuel de consommation. A l’heure où les plus grandes centrales nucléaires de France sont vieillissantes, de nouvelles constructions nucléaires peuvent-elles véritablement palier au problème ? Apparemment, la France se dit prête à ouvrir plusieurs centrales nucléaires « nouvelle génération ». Si l’on nous vante leurs nouveaux standards de sécurité et leur réacteur troisième génération, le coût réel de ces investissements sont beaucoup moins mis en avant. Le nucléaire coûte à tous les points de vue et à tous les stades : de la construction à l’entretien, jusqu’au démantèlement.

  • Le coût de construction d’une centrale nucléaire : dans les années 50, le nucléaire était vu comme la solution miracle à l’évolution énergétique mondiale. Aujourd’hui, nous nous apercevons que leurs coûts sont beaucoup plus importants que prévus. Bien entendu, ces derniers dépendent du type de centrale et des délais à respecter mais, quoi qu’il en soit, l’investissement initial est très lourd. Ainsi, les coûts d’investissement pour la construction des 58 réacteurs actuellement en fonctionnement en France atteignent près de 96 milliards d’euros. Le coût de l’énergie nucléaire en France a augmenté de 20,6 % entre 2010 et 2013.

argent-centrales-nucleaires

  • Le coût d’entretien d’une centrale nucléaire : pour entretenir ses centrales et répondre aux normes actuelles, EDF doit investir 55 milliards d’euros dans 58 de ses réacteurs nucléaires d’ici 2025 ! En sachant que les principales centrales nucléaires ont déjà dépassé leur durée de vie de 10 voire 15 ans… On entend par « coût d’entretien » les coûts de fonctionnement ainsi que les coûts de gestion des déchets. En 2012, 20 millions d’euros étaient engloutis pour la poursuite de l’exploitation de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin), la plus ancienne de France. La centrale nucléaire de Chooz (Ardennes), quant à elle, va bénéficier d’un « coup de jeune » d’ici 2020 via un investissement de 2 milliards d’euros pour lui permettre de durer encore 40 ans… D’une manière générale, plus de 600 milliards devront être investis dans le nucléaire européen pour le remettre aux normes actuelles.

centrales-nucléaires-argent

  • Le coût de démantèlement d’une centrale nucléaire : si nous devions démanteler aujourd’hui les 58 réacteurs EDF, la France devrait dépenser 15 milliards d’euros. En 2000, EDF annonçait que le démantèlement coûterait environ 15 % du coût d’investissement du parc des centrales nucléaires soit environ 450 millions d’euros par centrale nucléaire. Il faudrait également compter 20 ans pour le démantèlement total de chaque réacteur. EDF ne sous-estimerait-il pas le coût de démantèlement de ses centrales ?

  • Le coût d’un accident nucléaire : le nucléaire est donc loin d’être une énergie « économe ». Mais nous avons trop tendance à oublier le coût financier d’un accident nucléaire… A titre d’exemple, l’accident nucléaire de Fukushima a dépassé les 170 milliards d’euros (contre 85 000 euros annoncés en 2013 par les autorités japonaises). Cette somme inclus le démantèlement, le dédommagement des victimes et la “décontamination” de l’environnement. En France, si un accident nucléaire classé comme « grave » devait avoir lieu, l’impact économique serait de 120 milliards d’euros et de 430 milliards d’euros pour un accident majeur comme celui de Tchernobyl ou de Fukushima). En 1980, l’accident nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher) a coûté plus de 3 millions d’euros et a conduit la France à frôler le pire…

centrale-fessenheim-cout

Découvrez également notre article consacré aux risques des centrales nucléaires.

5 Responses

  1. nikopol

    Vous masquez le coût au MWh et oubliez le chiffre d’affaire. Ce n’est pas honnête. On peut tout faire croire quand on est militant. Pourtant Jancovici démontre que le 100% ENR coûte 10 a 20 fois plus cher ! Pour 600% de matières premières… Et des importations ruineuses. Ou du gaz fossile en appoint massif.

  2. AVICE

    Ok ! pour cette démonstration ! On met quoi à la place ?
    La France a déjà investi 160 Milliards d’Euros pour de l’éolien Made In China à 75 % (tous les matériaux chers viennent de là bas (terres rares)) et sont fabriqués avec des process charbon. Le parc éolien fournit 6 % du besoin, en moyenne et rien quand il n’y a pas de vent. De plus, les éoliennes ne créent que très peu d’emploi, parcellent les surfaces cultivables, gênent considérablement les animaux, oiseaux comme mammifères (par exemple de nombreuses études montrent que les vaches paissant à proximité d’éoliennes produisent nettement moins de lait lorsque le vent souffle ! En cause, les sifflement et bourdonnement des éoliennes. La durée de vie est assez courte (- de 20 ans) avant d’être obligé de remplacé un bon nombre d’éléments (les éoliennes sont des machines tournantes auxquelles s’appliquent de très fortes contraintes mécaniques et climatiques. L’éolienne n’aime pas l’oxydation ! Alors quelle sera la durée de vie d’un parc éolien Offshore ?? Les brouillard salins c’est une horreur pour toutes les mécaniques.
    Et quant au recyclage, enfouissement des pâles en composites ? comme le font américains et allemand ? Recyclage des socles béton, Nos petits enfants garderont de nous des traces comme les blockhaus de la dernière guerre ?…
    Le solaire Performance médiocre si l’on ne veut pas payer les panneaux une fortune et encore on arrive à 18 % sur du neuf ! 9 % rapidement dès qu’ils sont moins propre.A changer au bout de 10 à 15 ans car trop abîmés par les intempéries et le vieillissement. Produit actuellement 4 % de l’électricité. Uniquement en journée, bien entendu. et en journée si le temps n’est pas trop mauvais. J’imagine un hiver gris, pluvieux sans vent. Quelle source utilisée le soir quand 65 millions de Français rentreront chez eux, remonteront le chauffage car il fait froid, allumeront les lumières et la TV… Arrêtera t’on tous les trains TER, … pour qu’ils puissent se connecter ?. L’éolien et le solaire auraient plus d’intérêt en étant stocké. Mais les batteries ne sont pas une solution optimale, fabrication très sale, nombre colossal pour obtenir un stockage suffisant, matériaux exotiques venant de ? Chine ou d’Afrique (marché régulé par ? Les chinois) Ou d’Amérique du sud où l’on détruit des dizaines de milliers d’hectares d’environnement pour la production. Prix ? pas donné et durée de vie ? Aïe ! Vous avez vu combien de temps dure une batterie sur une voiture ou un téléphone ?
    . Je conviens que le nucléaire a des défauts et présente des risques. Il a à son passif bien moins de mort que le charbon, gaz, biomasse et pétrole qui représentent 85 % de la production mondiale d’électricité qui totalisent quand même environ 45 millions de morts dus à la pollution atmosphérique depuis le début du siècle (environ 30 % des 150 millions dus aux émissions de toutes sortes (routes, avions, navires,cimenteries, agriculture, industrie, bâtiment)…
    La solution est dans un panachage sans source carbonées (gaz, oil, charbon, biomasse) ou que très modéré et régulé (biomasse par exemple) avant que l’on trouve une hypothétique nouvelle source d’énergie.
    En attendant il va falloir faire des choix pragmatiques et factuels et non simplement dogmatiques. ON n’aura très vite plus le choix

  3. Michel Mailly

    L’abandon du nucléaire n’a rien à voir avec le risque et encore moins avec les coûts.
    C’est un principe dogmatique de type religieux : le nucléaire c’est le mal : point final.
    On ne lutte pas contre l’inquisition avec des arguments rationnels.
    Inutile d’expliquer que les réacteurs de 4ème génération sont une solution envisageable.
    Dormez tranquilles, les Chinois sauront les mettre en place et nous paierons pour leur fournir la matière première (“nos déchets”)

  4. François Andrés

    Oui mais on oublie que cela rentre dan sun programme de transition énergétique, soit le passage des énergies fossiles à l’électricité. Il faut se rendre compte que les 188 milliards dépensés en 75 ans représentent moins de 5 ans de dépense en pétrole, et je parle seulement du pétrole (55 milliards par an!!). Donc le simple passage à un parc automobile français électrique nous permet en trois ans de payer un passage au nucléaire propre (pas l’EPR mais le THORIUM et la FUSION, je vous invite à aller voir des études SCIENTIFIQUES et pas des études menées par des ONG) qui ne sera qu’un rêve tant que nous resterons soumis au pétrole étranger.

  5. bowman

    Au final ce n’est pas très cher, surtout qu’actuellement avec l’hydroelectricité le nucléaire est une source d’énergie décarbonnée et surtout pilotable, à savoir que l’on a pas besoin d’attendre que le vent souffle ou qu’il y ait du soleil pour que le refrigérateur fonctionne, pour que les trains partent. et puis une fois construite la centrale nucléaire a une durée de vie d’au moins 50 ans!
    Le nucléaire fait peur, on pense souvent a tchernobyl ou fukushima. mais il faut rendre justice à la france et au travail qui est effectué par l’autorité de sureté nucléaire. Ainsi contrairement aux états unis ou l’obligation est que les centrales nucléaires répondent pendant toute leur vie aux standards émis au moment de leur construction, en france les centrales sont toujours mis à jour pour répondre aux standard actuel. ce qui fait que les centrales nucléaires françaises sont actuellement parmis les plus sûr à travers le monde.
    Enfin certe on a peur de l’accident nucléaire, mais le plus grand danger ce n’est pas celui là (par exemple la cigarette a fait bien plus de mort que le nucléaire et le nucléaire en comparaison avec les autres sources d’énergie a fait beaucoup moins de victimes) mais bien le réchauffement climatique or il faut d’urgence revoir nos modes de vie (voiture, avion, importation de produit manufacturés venant de chine, etc, etc…) et actuellement le nucléaire est plus la solution que le problème.
    Comme dit dans un commentaire précédent il vaut mieux investir dans le nucléaire que dans l’éolienne ou le solaire car au final la facture carbone est moins élevé avec le nucléaire!

Leave a Reply

Vous faites un don à : Organisation Mondiale pour la Protection de l’Environnement

Combien voudriez-vous donner?
10€ 20€ 30€
Aimeriez-vous faire des dons réguliers ? Je voudrais faire un don : .
Combien de fois voulez-vous que cela se reproduise? (Y compris ce paiement) *
Prénom *
Nom *
Email *
Téléphone
Adresse
Note complémentaire
Loading...